Quand le numérique arrive …

Les technologies évoluent et même plus vite qu’on ne le croirait ! On les retrouve dans plusieurs domaines, pratiques, innovantes, et source de positionnement sur le marché, elles plaisent aux plus grands nombres.

Cependant « toute oeuvre réalisée avec des outils numériques et/ou diffusée sur un support numérique n’est pas net.art » Pour relever de cette catégorie, l’existence-même de l’oeuvre doit dépendre de l’interaction avec son public.

UN TOUR D’HORIZON
L’art Numérique a trouvé ses débuts dans les années 1980, avec des mouvements artistiques comme « réalité virtuelle », la « réalité augmentée », « l’art génératif », ou encore « l’art interactif ». Cela est dû au fort développement des ordinateurs et de leurs puissances.

UN PEU DE CONCRET
Les arts numériques dans le spectacle vivant est fréquemment utilisé.
Dans les concerts par exemple, les artistes ont souvent des décors à couper le souffle mais aussi très souvent à bases d’écrans très puissant qui peuvent faire paraître des visuels incroyables.

L’évènement prend aussi à coeur se développement du numérique, et comprend l’importance de ce secteur porteur. Certaines agences ont même pris les devant et propose à leurs clients de mettre en scène des oeuvres numériques lors de leur soirées, Cela intéresse les invités, apporte une touche de modernité, du cachet à la soirée.

Les lunettes 3D, sont aussi un bon exemple de l’art numérique. Le cinéma l’a bien compris, car très récemment le 3D était dans la tête de tous les réalisateurs. Beaucoup de films ont pris de procédé, et de nombreux cinéma se sont équipés (d’autant plus que parfois il peut être plus intéressant/rentable pour les cinéma de mettre en place des séances 3D car plus cher que la normal). C’est Avatar, le film succès qui a lancé la « mode », le procédé a permis de s’immiscer dans l’histoire très rapidement, le jeu des couleurs, des formes, des paysages, ont été des facteurs clés dans la sucess story de ce film.

Lyon, New York, Londres et bien d’autres sont aussi des adeptes des arts numériques. A Lyon, on trouve « La Fête des Lumière » où de superbes vidéos sont projetées sur les monuments connus de la ville.

INEDIT EN FRANCE
Pour la première fois en France, une vente aux enchères exclusivement dédiée à l’art vidéo se tiendra le mercredi 29 janvier à l’Hôtel des ventes de Drouot à Paris.
159 œuvres d’artistes de toutes les générations, depuis les pionniers Fred Forest, Name Jun Paik, Stan Brakhage ou Tony Oursler jusqu’aux nouveaux créateurs, plus ouverts sur le numérique, Samuel Rousseau, Frank Ancel, Gregory Chatonsky ou Zhenchen Liu, seront proposées au public.

SOURCES
http://www.digitalarti.com/fr/blog/digitalarti_mag/lart_num_rique_a_new_york
http://www.digitalarti.com/fr

Twitter

Twitter, une nouvelle arme dans le monde professionnelle,

Avec ses 500 millions d’abonnés en 2012, Twitter devient un réseau incontournable dans la communication des structures culturelles. A la différence de Facebook, twitter se veut plus professionnel, la plateforme réunit les politiques, les journalistes, les célébrités.les associations. Il est donc relativement intéressant pour un gérant d’entreprise culturel de créer un compte Twitter.
Pour commencer, la plateforme permet de développer son image de marque. Les utilisateurs peuvent « suivre » la marque et échanger avec elle. C’est aussi un moyen pour la marque de fidéliser les clients, de créer un lien avec ses followers, et de discuter, de créer des interactions, d’identifier les besoins.
Twitter permet aussi de faire connaître ses biens et services, de poster des images, des actualités, mais aussi des promotions spéciales/flash qui permettront de créer l’envie chez les internautes. Générallement, la plateforme de l’oiseau bleu est une véritable manière de faire sa promotion, la publicité des produits, et d’améliorer sa visibilité numérique. De nos jours, la plupart des personnes obtiennent un compte ou Facebook ou Twitter, mais twitter comporte un public plus intéressant, avec un pouvoir d’achat plus important, à savoir les 20/40ans. Par conséquent, il est plus favorable pour une structures culturelles de poster des commentaires sur twitter sur les nouvelles expositions, les journées spéciales, les concerts à venir.

Et après avoir réunis une communauté, dialoguer avec et échanger des informations, l’autre aspect important de twitter est d’analyser ce qu’il se dit. Twitter peut se présenter également comme une plateforme de SAV. Tout peut se régler très vite via les réseaux sociaux quand l’accessibilité par téléphone est compliqué.

La présence sur ce réseau peut donc se révéler comme une force pour l’entreprise. L’inconvénient est que la gestion des réseaux sociaux peut demander beaucoup de temps. C’est pourquoi la plupart des entreprises embauchent maintenant des community managers qui ont la totale responsabilité de publier, d’alimenter, et de gérer les litiges avec sa communauté. Malheureusement les entreprises culturelles n’ont pas ce loisir d’embaucher une tiers personnes pour ces comptes, et doivent souvent raccorder ce domaine aux restes de leurs activités.

Me suivre sur twitter  https://twitter.com/_Laetitia_LG

La ruée vers les blogs

  • Un peu d’histoire

Le terme « blog » est en fait l’abréviation de « weblog » qui signifie journal sur internet. C’est d’abord outre atlantique chez nos voisins américains, que cette noimagestion apparaît vers les années 90. Les blogs sont à l’origine « de simples listes de liens informant les lecteurs de l’apparition de nouveaux sites » selon Cyril Fievet, coauteur de l’essai Blog Story. Mais maintenant il en est tout autre chose, la blogosphère (comprenez l’ensemble des blogs), est sur le point d’exploser.

  • A quoi sert un blog

Le blog est une plateforme gratuite qui permet de publier des articles sur de nombreux sujets et d’échanger avec les internautes.Ils peuvent être à thématique (sport, cuisine, mode, voyages, politique etc.) ou au contraire balayés des informations très différentes. C’est donc un moyen pour le blogger de s’exprimer sur ses passions et de les partager avec les lecteurs. Tout le monde peut créer un blog, il suffit de se rendre sur les sites qui proposent de les héberger, à savoir : blogspot, wordpress, Tumblr, Over-Blog,…

Pour les lecteurs, le blog est aussi l’occasion d’avoir un avis d’une personne lambda, qui soit plus objectif qu’une publicité commerciale qui cherche à vendre à tout prix sont produit.

  • Le blog et le monde professionnel

L’utilisation du blog a bien évolué : il y a quelques années les blogs étaient surtout destinés au collégiens/lycéens, maintenant le blog est apparu dans le monde professionnel comme un vrai business.

De plus en plus d’entreprises possède un blog en plus de leur site internet. Il y a bien une raison a cela : une étude récente prouve que les blogs donne 70% plus de contacts aux entreprises qui en possède un.
Poster régulièrement des articles, permet d’une certaine manière de prouver votre dynamisme et votre sérieux, et par conséquent de booster votre image. Etre en possession de cet outil c’est aussi augmenter sa visibilité grâce au référencement sur internet. Vous me direz certains ont déjà de la visibilité grâce à leur site internet mais un site c’est bien mais, deux c’est mieux !

Les entreprises sont aussi de plus en plus nombreuses à s’associer avec un blogger afin que celui-ci fasse la promotion de la marque. C’est une pratique très courante aujourd’hui. Un exemple parmi tant d’autres : la marque Birambeau (art de la table, ustensiles de cuisine) s’est associé avec le blogger Hervé Cuisine (une communauté de plus de 80 000 lecteurs, autant d’acheteurs potentiels). La marque a donc inséré une rubrique vers le site du blogger, et qui joue avec l’image de ce dernier dans les rayons où se vendent leur produits). Les marques de prêts à porter et de cosmétiques sont aussi très proches des blogger et certaines embauchent ces blogger pour avoir leurs conseils (packaging, produit, etc).

  • Quelques chiffres

Attention les blogs sont certes dans « l’air du temps » mais ils demandent énormément de temps et d’investissement.
Les bloggers sont à 39% agés entre 20-30ans
– 16%
des bloggers grimpent au-delà des 500 visiteurs uniques
– 53% des bloggers stagnent entre 0 et 100 euros mensuel
Environ 160 millions de blogs (2011)

  • Les sources

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2005/05/21/l-univers-des-blogs-ses-habitants-ses-rites-son-langage_652527_651865.html
http://blog.neocamino.com/avoir-un-blog-pour-une-entreprise-a-quoi-ca-sert/
http://lesdoigtsdanslenet.com/sert-blog-personnel/
http://4h18.com/les-chiffres-2012-du-blogging-en-france/